Le Lapin, 2014 Dessin crayon à papier et crayon de couleur sur papier, 60 x 100 cm

Le Lapin est un travail sur notre rapport au corps, à la nourriture et à l’image. Dans cette triangulaire on ne sait où situer ce lapin. Ici, il perd sa substance. Il se dégonfle sous la pression du couteau. Il s’anamorphose, il devient image, image dans l’image. Jeu de découpe cruel et ludique, l’image on la coupe, on l’émince avec un couteau, on joue avec elle, on la déchire, on la martyrise. Elle ne fait pas un bruit, pas un gémissement. L’image se laisse faire, gentiment muette, elle nous fait de l’œil. Étrange nourriture, on la dévore… C’est un jeu d’enfant, un jeu un peu pervers, un drôle de jeu, un tour d’illusionniste. Mais lorsque l’on mange de la terrine de lapin, on ne joue pas, on se nourrit délicieusement en toute innocence. On ne veut pas savoir, on se bouche les oreilles, on ne veut pas savoir que ce qu’il y a là d’étalé sur le pain est fait de la même substance que notre propre corps.

  • Titre : A suivre... 2014
  • Exposition collective : Anto, Thomas Auriol, Carole Bertaux, Camille Binelli, Margot Cannevière, Jonathan Daufresne-Latour, Alexandre Daull, Marianne Deligné, Florent Djeghloud, Audrey Eude, Kelly Fené, Samantha Ferry, Victor Hélary, Jean-François Herpin, Carole Levy, Salomé Pia, Jean-Charles Remicourt-Marie, Romain Sadier, Cyrielle Vincent
  • Commissariat : Raphaël Brunel
  • Date : Juin-octobre 2014
  • PDF : http://www.salomepia.fr/wp-content/uploads/2016/05/a_suivre_2014_web.pdf