Salomé Pia est dessinatrice et éditrice indépendante

Publié le vendredi 27 février 2015 à 19:30 par Propos recueillis par Juliette MARIE.

ca10_3998215_2.jpg70

L’Esam de Caen (école des arts et médias) organise, durant deux jours, le salon des éditeurs et diffuseurs indépendants, Impressions multiples. Entretien avec Salomé Pia, 24 ans, dessinatrice et éditrice indépendante.

Éditrice indépendante, cela signifie que vous fabriquez vos livres de A à Z ?

Oui, je fais ce que l’on appelle de l’auto-édition : je crée des ouvrages dans lesquels sont présentés mes dessins. Je maîtrise effectivement toutes les étapes de la fabrication : choix du papier et de la typographie, ou encore reliure. C’est un travail assez risqué financièrement : j’essaye de faire des choses simples et pas trop chères. Mon dernier ouvrage est essentiellement composé de papier à dessin.

Pour l’instant, je profite encore un peu du matériel de l’école dont j’ai été diplômée l’an dernier, avec les félicitations du jury. J’imprime tout ici, en attendant d’investir dans une imprimante A3.

Pourquoi avoir choisi cette démarche de publier vous-même votre travail ?

C’est à la fois une question de liberté et de nécessité lorsque l’on débute en tant qu’artiste. J’aime bien apprendre à faire les choses de mes propres mains, de voir comment cela fonctionne.

Pour le public, c’est aussi une manière de s’approprier une oeuvre pour presque rien : un livre avec plusieurs dessins coûte toujours moins cher que d’acheter un dessin original.

Dans un ouvrage, il est possible de créer une narration et, en même temps, le lecteur est libre ou non de sauter des pages, de feuilleter, d’aller à son rythme. C’est une grande liberté pour lui.

À l’heure du numérique, vous préférez encore le papier ?

C’est très important d’avoir un site Internet en tant qu’artiste aujourd’hui. C’est comme une carte de visite. Pour ce qui est de mon travail, je privilégie le papier. Je n’utilise pas de tablette graphique pour dessiner mais des feuilles. Mes dessins sont plus que des images, ce sont de véritables objets que l’on peut toucher. J’accorde une grande importance au choix du papier.

Petite, j’avais déjà cette attirance pour les livres. Même lorsque je ne savais pas encore lire, j’avais une véritable fascination pour la bibliothèque de mon père.

Propos recueillis par Juliette MARIE.


Vendredi 27 février, de 14 h à 20 h, samedi 28 février, salon et expositions, de 13 h à 19 h, atrium et bibliothèque de l’Esam de Caen, 17, cours Caffarelli et Fermeture éclair, 23, quai François-Mitterrand, Caen. Samedi 28février, 20 h, Auditorium de l’Esam, concerts. Gratuit.

Source : http://jactiv.ouest-france.fr/job-formation/decouvrir-metier/salome-pia-est-dessinatrice-editrice-independante-41833